Lumière sur le patrimoine bâti du Vieux : L’édifice de la New York Life Insurance

19 janvier 2016 / Posté par   Héritage Montréal - collaborateur 

Un emblème dans le quartier historique

Edifice_New_York_Life_Montreal_15_web

Comment ne pas succomber au charme prestigieux de l’édifice de la New York Life  Insurance ? Vous savez, le bâtiment au revêtement de grès rouge surmonté d’une magnifique horloge érigé au coin de la place d’Armes et de la rue Saint-Jacques. Situé dans l’un des secteurs historiques les plus fréquentés de notre métropole, ce point de repère a été construit entre 1887 et 1889 par la réputée firme d’architectes new-yorkaise Babb, Cook & Willard. Lumière sur l’un des édifices coup de cœur de l’équipe d’Héritage Montréal !

Un symbole de puissance, de prestige et de progrès

Atteignant un sommet inégalé à l’époque, cet édifice de huit étages serait, selon certains, le premier gratte-ciel construit au pays. Cet exploit architectural a été rendu possible grâce à une prouesse structurelle combinant une ossature de fer et des murs porteurs faits de briques. Si l’extérieur de l’édifice de la New York Life Insurance se voulait intéressant d’un point de vue architectural, la plupart des prouesses technologiques avaient été accomplies à l’intérieur. En effet, l’édifice pouvait se vanter d’avoir l’électricité, des ascenseurs hydrauliques et même un système de réservoir d’eau pour les incendies.

Alors que la pierre grise était omniprésente autour de la place d’Armes au moment de la construction de l’édifice de la New York Life Insurance, pensons à l’ancien séminaire Saint-Sulpice ou à la basilique Notre-Dame, les architectes derrière le projet ont joué la carte de l’originalité en important du grès rouge d’Écosse pour la façade. Même le soubassement, la partie inférieure de l’édifice, a eu droit à un traitement particulier avec un appareillage de granite rouge de l’Ontario. Le résultat final est assez impressionnant, un véritable retour à la Renaissance italienne d’un point de vue décoratif. En effet, lors de votre prochain passage devant l’édifice, prenez le temps d’admirer les magnifiques détails des arabesques de la porte d’entrée réalisées par le sculpteur Henry Beaumont.

Rodin_Serres_d'Auteuil_Mascaron_E1_web

Exemple de mascarons

Remarquez aussi les mascarons de satyres qui ornent le troisième niveau. Pour la petite histoire, le mascaron est en fait un élément décoratif en forme de tête qui, à l’époque de la Grèce antique, était utilisé pour empêcher les mauvais esprits de pénétrer dans les édifices. Voilà un détail plutôt rassurant pour une compagnie d’assurances!

Alors que l’édifice a longtemps logé des compagnies d’assurances et des banques, il abrite aujourd’hui un bureau d’architectes ainsi qu’un penthouse. Souhaitons à ce vénérable gratte-ciel, un bel avenir sous la bienveillance de ses mascarons !

Héritage Montréal - collaborateur

Héritage Montréal œuvre à promouvoir et à protéger le patrimoine architectural, historique, naturel et culturel du Grand Montréal. Au cœur d’un vaste réseau de partenaires, Héritage Montréal, un organisme privé sans but lucratif, agit par l’éducation et la représentation pour faire connaître, mettre en valeur et préserver l’identité et les spécificités de Montréal.

Partager avec votre entourage