Comment prendre le contrôle sur la procrastination ?

21 janvier 2016 / Posté par   Julie - Mieux-être et vie zen 

Demandons aux experts du zen…

Vous êtes assis devant votre ordinateur au boulot et les réseaux sociaux qui vous bombardent d’informations divertissantes ont préséance sur votre liste de tâches prioritaires. « Le travail attendra quelques minutes », vous dites-vous, tout en gardant les yeux rivés sur votre écran.

L’histoire se répète à la maison. Malgré ce document à réviser “pour hier” qui traîne dans votre sac, vous voilà à faire mille et une choses qui n’ont rien n’à voir avec cette tâche que vous vous étiez promis d’attaquer en arrivant. Quelques heures plus tard, l’anxiété vous envahit alors que vous devriez dormir : vous êtes officiellement en mode panique.

Mais que sest-il passé?  Vous êtes tombé dans le piège de la procrastination.

Quest-ce que la procrastination?

Selon Wikipédia, la procrastination est une tendance à remettre systématiquement à plus tard des choses à faire, qu’elles soient limitées à un domaine précis de la vie quotidienne ou non. Le procrastinateur chronique n’arrive pas à “se mettre au travail”, surtout lorsque cela ne lui procure pas de satisfaction immédiate.

S’il vous arrive de tomber dans ce mode d’action, sachez que vous n’êtes pas seul. Selon le chercheur Joseph R. Ferrari, professeur de psychologie à l’Université DePaul, à Chicago*, presque tout le monde procrastine à divers degrés.

Et la tendance ne fait que croître. Selon le psychologue Piers Steel, en 1978, seulement 5% des Américains se disaient procrastinateurs aigus. Aujourd’hui, ils sont près de 30%.

Coupable : la multiplication des sources de distraction

Photo01_web

Toujours selon Piers Steel, cette tendance croissante à la procrastination est issue de la grande variété de distractions disponibles : mobile, tablette, télévision, réseaux sociaux et j’en passe. En fractionnant notre concentration, ce stimuli constant et abondant réduirait notre efficacité au travail et dans la vie.

Comment gérer sa procrastination?

Avec cette facilité d’accès au divertissement et notre mode de vie qui ne va pas en ralentissant, comment ne pas tomber dans le piège de la procrastination et du plaisir immédiat à tout prix ?

Je me suis tournée vers des experts du mieux-être du Vieux-Montréal. Ceux qui font du moment présent, du lâcher-prise et de la discipline du corps et de l’esprit une vocation et un métier. Voici leurs conseils.

Êtes-vous bien assis ?

Image of a young woman having a back pain while sitting at the working desk

Êtes-vous bien assis au boulot ? C’est une question importante que Mélania Bussières d’Ostéopathie Vieux-Montréal nous invite à nous poser régulièrement.

La fatigue, qui peut nous conduire à remettre à plus tard notre travail, est souvent causée et aggravée par une mauvaise posture et peut même causer des migraines.

Pour y remédier, prenez les bonnes habitudes au bureau comme à la maison pour réduire la lassitude des yeux et du cou. « Assurez-vous donc que votre écran soit aligné à votre regard et augmentez le confort de votre posture en ajoutant un coussin au niveau du bas du dos », conseille Tanya Dawe, du studio Yoga Vieux-Montréal.

Bref, un esprit sain dans un corps sain.

Êtes-vous branché?

Young man meditating

Et si nous avions tendance à laisser divaguer notre esprit et à le divertir car nous ne sommes pas suffisamment en contact avec nous-mêmes ?

Selon Tanya Dawe, l’activité physique (qu’il s’agisse de la marche, de la natation ou du yoga) sert non seulement à se débarrasser du stress logé dans le corps, mais aussi à faire de notre corps et de notre esprit un « muscle » plus fort et entrainé à garder le focus.

Selon Hervé Blondon de l’École Satyam de Hatha Yoga, le yoga statique permet de se rapprocher de soi en se concentrant sur quelques postures tenues pour quelques respirations. Les postures d’équilibre (l’arbre) et d’ancrage (les guerriers) seraient les plus efficaces.

Faites une pause

business and people concept - young smiling african american businesswoman with coffee cup in city

Rechercher des sources de distraction, c’est souvent être en fuite. Le corps et l’esprit ont nécessairement besoin de pauses. Décrocher pour mieux revenir est donc un must !

Multiplier les petites pauses au cours de la journée permet de relâcher l’esprit et de se retrouver dans le moment présent, selon Hervé Blondeau.

Prendre une marche de contemplation respiratoire est un bon exemple de pause vraiment santé. Méthode: respirer en commençant par gonfler le bas du ventre puis la cage thoracique, et prendre le temps de goûter à l’air qui passe.

Lâchez Facebook (un peu…)

Two young business people sitting in a coffee shop using mobile phones.

 

 

Sans les faire disparaître de nos vies, pourquoi ne pas réduire notre fréquence de connexion aux réseaux sociaux? Selon Hervé, plutôt que consulter Snapchat, vous devriez opter pour de courtes marches pour profiter de moments en conscience…écran en moins.

Vous pourriez aussi vous offrir de petites activités qui nous permettent de décrocher à l’heure du lunch: yoga, tisane, rendez-vous pour un massage et même chez l’ostéopathe pour revenir en pleine forme?

Ce ne sont là que quelques-une des mille et une façons de gérer votre désir de distraction de façon saine et d’éviter l’anxiété qui vient inévitablement avec la procrastination.

Et vous, quelles sont vos astuces pour ne pas tomber sous le “joug” de la procrastination?

Julie - Mieux-être et vie zen

Julie se passionne pour le mieux-être et l’art de vivre. Professeure de Yoga et de Danga, elle craque pour l’humain et ses riches interactions. Parallèlement à l’enseignement, elle met à profit dix années d’expérience dans le domaine des communications en offrant une alternative mieux-être avec sa plateforme Bohos: à la fois un blogue et communauté qui vous réserve de nombreuses surprises. Un projet nourri par l’humain et son influence sur le monde qui l’entoure. Son aura nous a charmés et se reflète dans la qualité des sujets qu’elle nous a concoctés.

Partager avec votre entourage